• Ce mois, j'ai lu 6 livres et 1 manga!

    Pour lire les chroniques, vous pouvez sans autre cliquer sur le titre!

     

    En cours:

    Hurog T1; Les chaînes du dragon de Patricia Briggs

    Bilan lectures Juin 2014

     

     

    Lectures passées:

    Cherche jeune femme avisée de Sophie Jomain

    Bilan lectures Juin 2014

    Une lecture sympathique, idéale pour l'été

     

    Alexia Tarabotti T4 de Gail Carriger

    Bilan lectures Juin 2014
    Du pur plaisir, comme d'habitude!

     

    Le sang des sept rois T1 de Régis Goddyn

    Bilan lectures Juin 2014
    Une très belle découverte!

     

    Kamakura Diary T4

    Bilan lectures Juin 2014
    Ce tome 4 me plaît toujours autant!

     

    Pierre obscure T3 d'Emma Sha

    Bilan lectures Juin 2014
    Un tome 3 qui clôt très joliment cette trilogie.

     

    13 jours de Valentina Gianbanco

    Bilan lectures Juin 2014
    Un très bon thriller qui m'a fait passer un bon moment.

     

    La voie de la colère d'Antoine Rouaud

    Bilan lectures Juin 2014
    Un premier tome prometteur!

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     
     
    Couverture Le livre et l'épée, tome 1 : La voie de la colère
     
    Résumé:
    Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l'Empire mais il n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d'une taverne.
    C'est là qu'une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l'épée de l'Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.
    Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu'ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l'Histoire.
    C'est alors qu'un assassin sans visage se met à frapper au coeur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancoeurs et la soif de vengeance d'un homme perdu sur la voie de la colère.
     
     
    Mon avis:
     
    Grâce à Klo, j'ai pu lire ce livre assez rapidement, ne le laissant qu'un petit mois s'endormir dans ma pile à lire...
    J'étais impatiente de lire ce livre, tant au fait que l'auteur était Français que par le résumé qui laissait présager une belle lecture.
     
    Ma première impression a été très bonne, car l'écriture m'a happée, et l'ambiance générale me plaisait beaucoup. Dun est un personnage qui donne très vite le ton: il est amer, usé et fort de ses convictions qu'à la guerre, tout se règle. Or ce n'est pas le cas, et il en fera la malheureuse expérience. J'ai apprécié la complexité de ce personnage. Ce n'est pas un guerrier flamboyant à qui tout réussi et qui, s'il chute, en ressortira même un peu plus grand qu'avant. Non, c'est un homme qui a ses défauts là même où se trouvent ses qualités. Car s'il est un excellent soldat, l'homme du roi en lui sommeille trop lourdement. S'il fait les choses correctement, l'ouverture d'esprit qui pourrait le mener à une remise en question est très loin de lui.
    Dun était donc un homme d'arme au service de l'empereur. Mais la chute de ce dernier et la naissance d'une République vont laisser un homme privé de tout. Même de son Grenouille.
     
    Grenouille, c'est la deuxième grande figure du roman. Il va sauver Dun lors d'une bataille, lors des début de la révolution contre l'empereur. C'est alors un jeune garçon de 12 ans, qui ne dit pas un mot sur son passé mais qui tient par dessus tout à devenir le plus grand chevalier du monde.
    On apprendra beaucoup de choses sur lui dans la deuxième partie du livre, je ne vous en dirais donc pas grand chose. Sachez juste que le titre: la voie de la colère, le concerne directement. Car Grenouille est aveuglé par la colère, la vengeance qui conduira sa vie tout le long du roman. S'il est touchant, presque sympathique par moment, sa colère l'empêche de faire preuve de toute forme de clairvoyance. Sa vision de la vie et des choses en est alterée.
     
     
    Face à eux, il y a les faux-semblants. La République, censée apporter la liberté au peuple, le permet-elle vraiment? Qui sont les nouveaux dirigeants? Comment sont-ils venus au pouvoir, et pourquoi?
    Pourquoi aussi un homme a-t-il atteint tout ce temps avant de brusquement se mettre à assassiner les Conseillers, ces nouveaux dirigeants de la République?
    Et que s'est-il passé 15 ans auparavant, lorsque l'Empire est tombé?
     
    Dun, devenu alcoolique, triste et solitaire, raconte son histoire à une jeune historienne binoclarde aux cheveux rouges, qui l'écoute avec attention. Et lui, las, ressent du bien-être à enfin révéler les évènements qui ont fait de lui ce qu'il est en ce jour.
    15 ans auparavant, la guerre dans les Salines et la rencontre avec Grenouille. Le début de la Révolution et du destin de Grenouille.
    Ce dernier aura la 2ème partie du roman pour lui, où on revit le récit de Dun de son point de vue. Cela fait, parfois, un peu doublon mais rien de grave. Cela ne dure pas si longtemps et cela apporte tellement d'informations croustillantes que j'ai fini par passer par-dessus ce détail.
     
    Ces allées et venues passé-présent m'ont donc un peu déstabilisée car je ne suis pas habituée à une telle forme narrative, surtout dans la fantasy. Après réflexion, je dois dire que j'apprécie et non... J'apprécie car cela permet peu à peu de mieux comprendre le présent, par petites doses. Mais cela me frustrait également, car la narration au présent s'en trouvait donc ralentie et j'avais assez envie que les choses bougent.
     
    Pour revenir une fois de plus aux personnages, je trouve vraiment très agréable d'en avoir enfin qui soient nuancés. J'étais parfois fâchées contre eux, contre leur entêtement et colère, leur stupidité et aveuglement aussi. Mais ils me touchaient, j'avais envie qu'il leur arrive quelque chose de bien, qu'ils puissent connaître la paix, le repos. Ils m'impressionnaient aussi, par leur force de caractère. Ce n'était jamais ni tout blanc, ni tout noir.
     
    Je relève aussi la fluidité du récit. Antoine Rouaud ne nous abreuve jamais d'informations. Tout est donné au fur et à mesure, et si cela peut frustrer certains, j'ai trouvé somme toute agréable de pouvoir m'immerger doucement dans de la fantasy. Cela change de ce que je lis habituellement.
     
    Au final, cette lecture m'a fait passé par toutes les émotions, de temps en temps à cause des personnages, d'autres fois à cause de la narration, mais jamais je ne m'ennuyais ni étais indifférente à ce qu'il se passait.
    A cause de quelques inconvénients, je ne parlerais pas d'un coup de coeur. Mais j'ai passé un très bon moment et je suis impatiente de découvrir le tome 2, dont j'ai juste pu découvrir la couverture... De quoi tenir jusqu'à la fin de l'année!
     
     
     
     
     

     


    10 commentaires
  • 13 jours - Valentina Giambanco - Albin Michel

    Résumé:

    L’assassin lui a donné 13 jours. 13 jours pour tenter de comprendre. 13 jours avant de plonger dans les ténèbres… 
    À Seattle, personne n’a oublié le mystère de la Hoh River : trois gamins enlevés, cachés dans les bois. Seuls deux d’entre eux avaient réapparu, incapables de se souvenir de ce qui leur était arrivé. Vingt-cinq ans plus tard, un couple et ses deux fils sont sauvagement assassinés. Au-dessus de la porte de la chambre, le tueur a laissé un message : 13 jours. Très vite convaincue que les deux affaires sont liées, puisque le père de famille qui vient d’être assassiné était l’un des trois enfants kidnappés, la police manque pourtant de preuves. Pour sa première grande enquête, l’inspecteur Alice Madison devra se fier à son instinct. Au cœur des forêts, le cauchemar va recommencer. Dans 13 jours.

     

    Mon avis:

    Un livre dont le résumé me semblait prometteur, une auteure qui m'a intriguée: d'origine italienne, elle vit à Londres mais place son récit à Seattle. 

    Cela ne m'arrive pas très souvent, mais lorsque j'ai commencé ce livre, je m'y suis tout de suite sentie bien. Je suis rentrée directement dans le récit, faisant connaissance avec les personnages, l'écriture, le ton du roman. Et si je l'ai mis en pause pour lire autre chose et que j'ai dû recommencer ma lecture pour me remémorer les détails, j'avoue n'avoir jamais décroché.

    J'ai de suite adhéré à Alice et son co-équipier Brown. Alice est une bleue, elle vient d'intégrer la criminelle. Cela fait 4 semaines qu'elle travaille avec Brown, un inspecteur expérimenté et taciturne. Il est très patient et observateur. Jamais il ne va faciliter le travail d'Alice, mais la laisse au contraire arriver elle-même aux conclusions qui s'imposent tout en laissant clairement entendre que si elle n'y arrive pas, il ne s'encombrera pas très longtemps d'elle.

    Alice vient de réaménager à Seattle, où elle avait grandi entourée de ses grands-parents qu'elle aimait beaucoup. Elle y retrouve sa meilleure amie, qui n'habite pas très loin et donc, un nouvel emploi à la Criminelle. Très vite, une affaire lui tombe dessus et le nom du coupable apparaît tout aussi rapidement. 

    Une famille a été décimée, et tout relie le crime à un homme qui est plus insaisissable que le vent. Or, le passé de cet homme est étroitement lié au père de famille assassiné ainsi qu'à celui de son propre avocat. Et ses trois hommes partagent un drame en commun, qui leur a brutalement enlevé un être cher des années auparavant.

    Le présumé coupable  est un maître en camouflage, et il est impossible de l'attraper. Pour autant, de brèves incursions dans le passé des trois hommes semblent indiquer que tout est lié... Mais pas vraiment, et si au final. Sincèrement, j'ai fait des hypothèses tout au long du récit, et si certains événements pouvaient être prévisibles, l'orientation de l'intrigue et les révélations m'ont assez surprise pour que j'apprécie ces moments-là.

    L'auteure est extrêmement précise, tant au niveau de ses descriptions, que de la psychologie des ses personnages et surtout, de l'enquête elle-même. On assiste à une enquête qui semble être le plus réelle possible, avec tous les problèmes et freins administratifs qui l'accompagnent inévitablement. C'était appréciable de voir tous les détails qui composent une enquête, que ce soit au niveau des mandats, des preuves, des feux-verts que les inspecteurs doivent sans cesse avoir tant de leur chef que du juge pour pouvoir avancer. Cela donnait une crédibilité au thriller que je ne retrouve pas souvent. Mon côté perfectionniste a apprécié, même si cette précision se relâche sensiblement sur la fin, lorsque tout s'emballe.

    Un très bon premier roman et une nouvelle auteure à suivre!

     

     


    6 commentaires
  • Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. 
    Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur son blog.

     

     

    Cette semaine:

    Les 10 livres à lire sur la plage

     

    1.Couverture La saga des Bedwyn, tome 2 : Rêve éveillé

    2.Couverture Les Vampires de Chicago, tome 02 : Petites morsures entre amis

    3.Couverture La Première Loi, tome 1 : Premier Sang / L'éloquence de l'épée

    4.Couverture Hors de portée

    5.Couverture Le Pensionnat de Mlle Géraldine, tome 1 : Etiquette & Espionnage

    6.Couverture A comme Association, tome 3 : L'Etoffe fragile du monde

    7.Couverture Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 3 : Fièvre Faë

    8.Couverture Anno Dracula, tome 1

    9.Couverture Rebecca Kean, tome 2 : Pacte de sang

    10.Couverture Leïlan, intégrale

     

    Le choix a été dur mais pourquoi pas ces 10 là! Après, la liste est longue...

    D'après vous, des priorités dans cette liste?

     


    5 commentaires
  •  

    A l’initiative de Sophie

    Chaque mardi une petite citation tirée de la page 31 de ma lecture du moment.

     

    Mon Mardi sur son 31

    Alice, inspecteur à la brigade criminelle, a treize jours pour replonger dans son passé et trouver le meurtrier qui kidnappe des enfants avant de les assassiner. Alice aurait dû être l'une de ses victimes si elle ne s'était pas échappée, maintenant elle doit rendre justice.

     

    Citation p.31

    Ce rêve était pour elle comme une cicatrice qu'on dévoile en relevant sa manche: ignoble, indélébile, intime. Il ne cessait pas toujours au même moment; parfois, elle allait jusqu'à manier la batte, et alors le fracas du verre brisé la tirait du sommeil. Mais pas ce matin-là.

     

    Un très bon policier pour le moment!

    Et vous, que lisez-vous?


    votre commentaire
  • Couverture Pierre obscure, tome 3 : L'eau de l'Alcarazas

    Résumé:

    Alors qu'elle avait trouvé l'entrée de la Porte d'Azoth, avec ses amis Mihiran et Bakary, Chayma s'est fait attraper par Fursy. Prisonnière quelque part dans la Zone d'Ombre, elle ne sait pas si elle pourra aller au bout de sa mission. Rencontrer le professeur Pavel s'avère de plus en plus difficile et les jours de son petit frère sont comptés…

    Dans sa quête personnelle, Chayma va découvrir au plus profond d'Alzar ce qui la rattache à cette cité, au Livre des Pierres et à la Chrysalide... « Une Chrysalide à chacun des cinq. Une Chrysalide pour un même dessein. »

     

    Mon avis:

    Un très joli tome qui clôt la trilogie de la Pierre obscure.

    On rentre ici directement dans le vif du sujet avec la situation critique dans laquelle se trouvait Chayma à la fin du tome précèdent. La jeune fille est terrifiée et heureusement pour elle, ses amis ne sont pas loin. Bientôt, les voilà à arpenter les sous-sols d'Alzar, slalomant entre les patrouilles qui sillonnent elles-aussi les souterrains à la recherche de toutes les personnes qui auraient osé enlever leur bracelet et qui s'y seraient cachés.

    La résistance s'active toutefois, elle s'organise, gagne des nouveaux mondes et les voilà prêts à prendre leur revanche sur Galm et sa clique. On fera une incursion dans le passé de Mihirian, on vibrera avec les sensations qu'apporte le Squizz aux jeunes joueurs, on assitera à un soulèvement et on entrera plus profondément dans le mystère des Chrysalides.

    Dans ce tome, l'intrigue a été menée d'une drôle de manière, je l'avoue, avec des montées d'adrenaline suivies de brusques calmes, à se demander parfois où est-ce que l'auteure nous emmenait. Malgré ce petit côté qui m'a semblé décousu, j'ai passé à nouveau un excellent moment avec Chayma, Mihirian, Douxyeux, Bakary et les autres. Ces personnages sont attachants, et Chayma qui m'avait charmée dès le 1er tome ne m'a pas déçue. Cela reste très jeunesse, mais c'est ce que j'ai vraiment apprécié avec cette trilogie. Emma Sha nous emmène dans un monde vu à travers les yeux de Chayma, jeune demoiselle de bientôt 12 ans balancée dans une cité inconnue et très dangereuse. Elle est touchante et très sympathique! Les autres personnages m'ont également séduite assez rapidement, et dans ce dernier tome, chacun trouve un peu sa place dans un monde aux nouvelles données.

    L'action est bien plus percutante dans ce tome, car cette fois, les Insoumis doivent y aller franchement pour se sortir d'une situation qui dure depuis trop longtemps. La colère couvait depuis des années, mais Chayma, avec sa pierre et ses secrets, a donné la petite étincelle qu'il fallait pour que tout se mette en route. Tout le monde va y mettre du sien pour s'en sortir!

    L'écriture, elle, reste toujours la même, simple, accessible, légère et donc très agréable.

    Que vous dire d'autre? C'est une trilogie vraiment extra, qui permet à tout lecteur de se retrouver embarqué avec une équipe aux membres tous excellents, dans une intrigue qui ne se cantonne pas à la recherche initiale, mais permet aussi de découvrir un peu la ville, ses habitants et leur façon de vivre. J'y suis entrée et sortie conquie!

     

     

     


    votre commentaire
  • Le sang des 7 Rois Livre I - Régis Goddyn - L'Atalante

    Résumé:

    25 juillet 806

    Deuxième jour de traque. Depuis le départ du château, la pluie n'a pas cessé de tomber. Je profite d'une roche en surplomb pour abriter le journal et écrire ce premier compte-rendu. Arrivés sur les alpages, nous avons suivi la crête pour trouver des indices. Rien ne nous avait préparés à ce que nous avons trouvé là. Un autre campement avait été édifié à cinquante pas à vol d'oiseau du premier et tout indique qu'alors que nous pensions notre retard considérable, ses occupants s'en étaient allés quelques heures auparavant.

     

    Mon avis:

    J'ai une jolie histoire qui m'a menée à la découverte de ce roman. Vous vous en fichez? Pas grave ;P

    Aux Imaginales 2013, j'ai fait ma première conférence sur Tolkien et Régis Goddyn était là. Jamais vu, inconnu au bataillon. Et c'est là qu'un auteur a fait une grande théorie comme quoi ce qu'il y avait d'important chez Tolkien, ce n'était que son côté philosophique, les notes de bas de page... qu'en fantasy, il en avait marre des noms étranges, qu'on avait pas besoin de carte... bref, j'étais assez choquée. Alors Régis Goddyn prend le micro. Et argument par argument, il a démonté tout ce que l'autre (nom oublié) avait dit. Là, on se regarde avec mon mari, et on a directement été lui acheter son roman. Ca nous a marqué, et on a même une dédicace en relation avec ça.

    Bon, revenons à nos moutons.

    J'ai, honte à moi, mis un an à lire ce livre. Pourtant, il me faisait envie. Et je me suis enfin lancée. 

    J'ai apprécié de suite l'écriture de l'auteur, malgré quelques lourdeurs à certains endroits. Elle est fournie, détaillée, et si certains pourront avoir l'impression que cela ralentit le récit, j'ai pour ma part apprécié les détails, qui me permettaient de mieux visualiser l'environnement dans lequel évoluait Orville.

    Ce dernier est le personnage central du roman. De soldat ennuyé à la solde d'un petit seigneur perdu dans un coin reculé du 1er royaume, il va passer à celui de capitaine-ambassadeur, aux ordres du Roi. Sa mission? Essayer de ratrapper des kidnappeurs d'enfants, sans les appréhender, juste en rapportant un maximum d'informations les concernant. Si la quête paraît simple, il est évident que cela va plus loin que ça. Très vite, le Roi est au courant et tout un réseau secret se met en branle autour de ce kidnapping, et à plus larde échelle, autour des résurgents au sang bleu... Orville, bien sûr, est bien plus qu'un soldat, mais si j'ai cru assez vite trouver une explication à son sujet, j'avoue avoir eu la preuve que je me trompais. C'était plus complexe que je ne le pensais et il me faudra lire la suite pour avoir le fin mot de cette histoire.

    Les informations viennent par vague, on avance un long moment en aveugle et si certaines fois, des sortes de contradictions apparaissent, des débuts de réponses apparaissent plus loin dans le récit.

    Si j'ai apprécié le monde, Orville ou l'écriture, je me trouve relativement frustrée. Forcément, c'est un tome 1, Régis Goddyn met en place son monde, ses personnages et son intrigue. Mais pour le coup, en arrivant à la fin du 1er tome, j'avais l'impression d'avoir une mise en bouche. La suite devrait être donc très intéressante.

    En effet, vers la fin du récit apparaît un nouveau personnage qui ressemble par certains égars à Orville... Il est très mystérieux et promet un peu de fraîcheur et de péripéties intéressantes pour le prochain tome.

    En résumé: une très bonne introduction à une longue saga de sept tomes, mettant en place un monde, une intrigue, des personnages et une plume qui promet d'être toujours plus agréable à lire.

     

     

     

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires