• Absolution par le meurtre - Peter Tremayne - 10/18

     book_cover_absolution_par_le_meurtre_18880_250_400

    Résumé:
    En l'an de grâce 664, tandis que les membres du haut clergé débattent en l'abbaye de Streoneshalh des mérites opposés des Eglises romaine et celtique, les esprits s'échauffent. C'est dans ce climat menaçant qu'une abbesse irlandaise est retrouvée assassinée. Amie de la victime sœur Fidelma de Kildare va mettre tout sur talent et son obstination à débusquer le coupable. Jeune femme libre et volontaire, Fidelma n'est pas une religieuse tout à fait comme les autres... Avocate irlandaise célèbre dans tous les royaumes saxons, elle sillonne l'Europe pour résoudre les énigmes les plus obscures en compagnie du moine Eadulf. Dans cette première enquête, leur collaboration sera  mise à rude épreuve tandis que les meurtres se multiplient à l'abbaye.

     

    Mon avis: Un coup de coeur pour ce livre! Tout simplement dévoré en 2 jours.
    L'époque historique et les évènements qui y prennent place sont tout d'abord très intéressants. Cela se passe au 7ème siècle en Angleterre, à une période où deux courants chrétiens co-existent. Personnellement, c'est une période que je connais peu et j'ai trouvé très enrichissant de pouvoir découvrir ces tensions dans le monde de la religion à ce moment. Tout cela raconté mine de rien. C'est d'ailleurs ce que j'aime chez 10/18, apprendre sans en avoir l'air, en prenant beaucoup de plaisir. Par contre, il faut se laisser le temps de rentrer dans le récit. Au début, beaucoup de noms de lieux et de personnes sont donnés et s'y retrouver n'est pas forcément facile. La suite est plus allégée, une fois qu'on est bien rentré dans l'histoire.
    J'ai été très agréablement surprise par les deux personnages principaux: soeur Fidelma et frère Eadulf.
    Fidelma a un caractère assez fort. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, dit haut et fort ce qu'elle pense et ne maîtrise pas toujours ses émotions. Venant d'Irlande, elle a quelque peine à s'acclimater aux moeurs des Saxons qui la révoltent plus d'une fois. Eadulf est toujours là pour la tempérer et lui expliquer comment fonctionne son peuple (il est en effet Saxon). Grâce à elle, on découvre la position de la femme à cette époque, qui n'est de loin pas celle que les clichés lui impose.

    Eadulf est un personnage peut être un peu moins travaillé. L'histoire se basant sur les sentiments de Fidelma, nous le connaissons moins qu'elle. Toutefois, nous pouvons nous apercevoir qu'il est sensible et extrêmement patient envers les remarques cinglantes que Fidelman lui adresse parfois. Il est également passionné par le savoir et plus particulièrement pas la médecine et les herbes.Au final, on se rend compte qu'ils forment une bonne paire, se complétant l'un l'autre tout le long du récit.  

    En résumé, j'ai passé un très bon moment et me suis déjà commandé la suite. Si quelqu'un veut se lancer dans les polars historiques, je lui conseillerais bien volontiers celui-ci!

    « challenge polar historiqueChallenge SFFF »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Octobre 2011 à 22:20

    J'ai aussi beaucoup aimé ce polar historique et surtout son contexte.  J'ai beaucoup appris et je ne déteste pas quand l'héroïne est une femme.  Mais comme il y a tellement de choses à lire, je n'ai pas poursuivi avec d'autres de la série, mais un jour, j'en ai bien l'intention.  J'aime aussi beaucoup Fiona Buckley (je crois qu'il n'y en a que deux en français) et la série de Paul C. Doherty avec Mathilde de Ferrers (je l'ai critiqué sur mon blogue, il me semble...)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :