• Le goût des pépins de pomme par Hagena

     

    Résumé:

    A la mort de Bertha, ses trois filles, Inga, Harriet et Christa, et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l'Allemagne, pour la lecture du testament. A sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours de ce qu'elle va en faire. Bibliothécaire à Fribourg, elle n'envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu'elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin qui l'entoure, ses souvenirs se réveillent, reconstituant l'histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais essentiellement tragique, de trois générations de femmes

     

    http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg

     

    Mon avis:

    Voici un livre lu dans le cadre du Challenge ABC 2013. C'est ma 2ème lecture. Grâce à ce challenge, j'ai sorti un livre de ma PAL qui y serait resté longtemps sinon.

    J'ai été très surprise par ce roman. J'ai été prise de court essentiellement par la façon de narrer l'histoire.

    Iris hérite donc de la maison de sa grand-mère Bertha. Cette dernière a eu une vie assez compliquée, dure voire injuste parfois. Ses trois filles ont elles aussi vécu un drame ou un événement tragique qui les a marquée à jamais. Puis vient la 3ème génération avec Iris et sa cousine Rosemarie. Là encore, la vie ne les a pas épargnée.

    Iris ne sait pas si elle veut garder la maison et de ce fait, se force à affronter le passé des trois générations, elle qui hait les souvenirs et préfère de loin l'oubli pour se préserver. Mais elle sait qu'elle ne peut faire un vrai choix sans se mettre face à ce que représente la maison. Cette maison est ancienne, plus d'un siècle d'existence et c'est mon coup de coeur du livre.

    Elle a une âme, beaucoup de chemins sinueux, de caches, un jardin immense recelant mille cachettes. C'est la maison de mes rêves.

    Mais voilà, Iris se perd sans cesse dans ses souvenirs. Avec elle, nous apprenons les drames de chaque membre de la famille et peu à peu se dévoile des vérités pas toujours agréables à entendre.

    Ce qui m'a plu dans ce roman: une très belle écriture, lyrique, tout dans les sensations, les émotions et le ressenti. Le souvenir est présent jusque dans le texte. Une belle histoire, dure et belle à la fois, des personnages dechirés et amoureux.

    Ce qui m'a bien moins plu reste d'une part l'écriture car même si elle est merveilleusement belle, je devais rester très concentré pour suivre le fil et je me perdais souvent. De plus, les descriptions sont longues et il y a peu de dialogues et encore moins d'actions.

    C'est pour cela que je reste partagée. Ce livre est fait de souvenirs, d'émotions et de ressenti et cela laisse peu de place à de l'action. Ce n'est d'ailleurs pas le but du livre. Donc si vous désirez un livre qui vous touchera le coeur, qui vous emmenera avec lui dans un torrent d'émotions, ce livre est pour vous. Une belle écriture, un beau texte sur le souvenir et la paix avec soi-même au présent.


    5 commentaires
  • virginia_woolf

    Résumé:

    Tôt le matin, tard le soir, Clarissa Dalloway se surprend à écouter le clocher de Big Ben. Entre les deux carillons, une journée de printemps, une promenade dans la ville, le flux des états d'âme et le long monologue d'une conscience. Clarissa tente " de sauver cette partie de la vie, la seule précieuse, ce centre, ce ravissement, que les hommes laissent échapper, cette joie prodigieuse qui pourrait être nôtre ". Et pourtant résonne déjà dans ce livre, le plus transparent peut-être de l'œuvre de Virginia Woolf, comme la fêlure de l'angoisse ou le vertige du suicide.

     

    Mon avis:

    Un livre complexe. J'ai eu énormément de peine à rentrer dedans et c'était d'autant plus frustrant que la vie de l'auteure me fascinait. Et puis vint une scène où on entre dans les pensées de Clarissa Dalloway et de son amour de jeunesse. Chaque phrase produit un effet sur eux et est transcrit. J'ai eu l'impression d'être les deux personnages à la fois, tant tout était décrit.

    Pour en revenir à l'histoire, il est vrai qu'elle ne donne pas, de prime abord, envie de lire le livre. C'est lent et long, je dois l'avouer. Il ne faut pas lire cet oeuvre en croyant avoir affaire à des actions et à un suspense trépidant. Non, du tout.

    --> Mais il faut passer par dessus ça, vaincre les premières pages (même si pour certains, le début n'est pas difficile) et se laisser prendre par le style de Woolf et par le message qu'elle tente de nous faire passer.

    C'est une lecture qui donne à réfléchir. Et j'invite ceux qui ne la connaissent pas à jeter un coup d'oeil à sa vie. Quelqu'un d'exception.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique